Les bonnes résolutions

Les 5 clés pour les tenir

Launizo Consulting, Laurent Ninni

Une nouvelle année qui commence, c'est l'occasion de faire le point et de remettre en cause certaines mauvaises habitudes. C'est aussi l'occasion d'en prendre de meilleures, de se fixer des objectifs, et de partir sur de nouvelles ambitions.

Oui mais voilà : chaque début d'année voit son lot de résolutions trop souvent abandonnées. C'est un fait : les habitudes ne sont pas simples à changer, et décider d'une chose ne suffit pas à garantir qu'on la réalisera. Ce qui fait défaut, le plus souvent, c'est la méthode : comment peut-on se tenir à ces nouvelles décisions ?

Il existe pourtant une façon simple d'aborder les choses, issue du bon sens : il suffit de faire un pas après l'autre.

Le bon sens : faire un pas après l'autre

C'est en effet en se nourrissant de petits succès qu'on parvient à accomplir de grandes choses. C'est encore plus important lorsque cela nous parait tout simplement insurmontable. Comme le disait Confucius : "celui qui déplace une montagne commence par déplacer de petites pierres." Et oui ! C'est pourtant évident, quand on y pense.

Il faut donc, lorsque vous vous fixez de nouveaux objectifs, y associer une première étape où vous réaliserez quelque chose de simple. Cette première étape vous permettra de vous "mettre en condition", d'obtenir un premier succès.Par exemple : vous souhaitez écrire un roman ? Commencez par vous fixer comme objectif d'écrire une page décrivant l'intrigue générale de votre roman, et une seconde page décrivant les personnages principaux. Lorsque ce premier pas sera fait, vous pourrez passer à un objectif plus ambitieux : écrire les 5 ou 10 premières pages.

Définissez bien les contours de ce premier succès, pour qu'il soit facile de comprendre ce que vous voulez faire : plutôt que de dire "je me remets au sport", dites : "je vais faire 30 minutes de jogging cette semaine".

Et surtout, fixez-vous une date, la plus proche possible, à laquelle vous devez avoir réalisé ce premier objectif.

Se fixer une date pour faire ce fameux premier pas, avec échéance courte

En effet, si votre objectif n'est pas daté, ou si vous vous laissez beaucoup de temps pour le réaliser, vous avez toutes les chances de "procrastiner" et de laisser passer le temps avant de vous lancer ("je commence demain"). Et en général, vous laisserez passer le temps jusque... la prochaine nouvelle année, où vous pourrez formuler de nouvelles résolutions.

Il vous faut donc une date de démarrage, et si possible, cette date c'est maintenant. Pour certains objectifs, il faut parfois se donner un peu de temps avant de démarrer : par exemple, si vous souhaitez arrêter de fumer, fixer à l'avance la date de la dernière cigarette peut avoir un impact psychologique bénéfique.

Et il vous faut une date à laquelle vous voulez avoir fait votre premier pas. A la fin de ce temps, vous vous fixerez un nouvel objectif. Par exemple : "à la fin du mois de janvier, je dois avoir appris 5 accords de guitare". Et le 1er février, constatant votre succès, vous déciderez : "pour le 15 février, j'apprendrai 5 accords de plus, tout en révisant les 5 premiers."

Le temps pour ce défi peut aussi être une durée : je remplis mon objectif pendant 1 semaine (par exemple : je me couche tôt, avant 22h00). Et ensuite ? Et bien, vous pourrez prolonger ce délai : le fait d'avoir réussi une première série de 7 jours en vous couchant tôt constitue non seulement une première réussite, mais aussi une motivation pour prolonger ce "record" et ne pas briser la série.

Faire son auto-critique

A chaque fois qu'une date d'échéance arrive, vous constatez si vous avez ou non fait ce pas supplémentaire. Il est alors important d'analyser ce que vous avez fait, et les résultats que vous avez obtenus.

Quelles ont été les difficultés que vous avez ressenties ? Comment est-ce que vous les avez affrontées ? Est-ce que cela a été facile, difficile, efficace ?

Au contraire, quelles moments avez-vous appréciés ? Pourquoi ces moments-là ? Qu'est-ce qui a pu vous faciliter la tâche ?

Faire le bilan vous permet de relever ce qui a fonctionné et ce qui a été plus difficile, afin d'en tirer des enseignements et des décisions pour la suite. Par exemple, si vous vous apercevez que vous tenez moins facilement lorsque certains événements ou certaines personnes interfèrent, alors évitez-les, ou apprenez à les gérer (faites une "pause" à ces moments-là).

Cette auto-critique est d'autant plus importante si vous avez échoué à atteindre votre objectif : en comprenant ce qui n'a pas fonctionné, vous serez à même de vous fixer un nouvel objectif, avec plus de chance de l'atteindre cette fois.

Savoir se récompenser

Lorsque vous avez atteint une étape vers votre objectif, il est important de savoir savourer votre victoire : après tout, c'est bien pour aller vers du mieux-être que vous faîtes ces efforts, non ? Prenez donc le temps d'observer les bienfaits que cela a produit, et en tout premier lieu en général, une certaine fierté de pouvoir dire : "je l'ai fait !"

Il faut aussi savoir se récompenser avec un vrai cadeau. Vous avez arrêté de fumer pendant 1 semaine ? Très bien, vous avez économisé un peu d'argent : offrez-vous une place de cinéma ou un petit restaurant.

Il est même possible d'offrir sa réussite aux autres. Vous avez réduit votre dépendance aux réseaux sociaux et vous avez gagné du temps ? Alors offrez ce temps à quelqu'un qui vous est cher, en lui rendant service ou en partageant avec lui de bons moments. Cela vous donne une responsabilité dans le bien-être d'un autre, et donc rend d'autant plus importante pour vous la réussite dans l'application de vos bonnes résolutions.

Partager est d'ailleurs une bonne source de motivation, et il est souvent plus facile de tenir des résolutions lorsqu'on est à plusieurs : l'accompagnement est un facteur important de réussite.

L'accompagnement, facteur de réussite

En effet, si vous souhaitez par exemple vous remettre au sport, il est bien plus facile de tenir cette résolution à plusieurs : si l'un est en baisse de motivation, les autres vont l'encourager en partageant leur motivation et en l'invitant à se joindre à eux. C'est vrai pour la plupart des résolutions que l'on peut se fixer.

On peut aussi se faire accompagner d'un professionnel qui va pouvoir vous aider et vous guider dans votre activité, pour augmenter vos chances de réussite.

Ainsi, un coach sportif vous montrera les activités que vous pourrez pratiquer au démarrage, puis en fonction de votre niveau, vous guidera vers les étapes suivantes : cela vous évitera de vous décourager en attaquant des exercices trop compliqués au début, voire même de vous blesser.

L'accompagnement par un professionnel représente effectivement un gain de temps et une source de motivation supplémentaire : en vous faisant partager son expérience, en vous guidant et en vous encourageant dans vos efforts, il vous fera gagner du temps et facilitera votre réussite.

Conclusion ? Que ce soit pour arrêter de fumer, se remettre au sport, réaliser ses projets ou devenir plus productif, se faire aider est un plus important, parfois indispensable pour réussir.